ArcelorMittal Caraïbes : les travailleurs réagissent

15 Septembre 2021

Les salariés d’ArcelorMittal Construction Caraïbes sont en grève depuis le 6 septembre contre la répression que subit le délégué syndical. La direction effectue des prélèvements sur son salaire chaque fois qu’il s’absente pour ses missions de conseiller prud’homal. Les grévistes réclament aussi une prime exceptionnelle de 1 000 euros pour l’ensemble des salariés.

L’entreprise a déjà remboursé au délégué 800 euros brut qu’elle avait abusivement prélevés. Première victoire : les grévistes du site de Jarry ont réussi à entraîner dans la grève leurs collègues de Guyane puis de Martinique, qui subissent eux aussi depuis des années l’arrogance et les pressions d’un directeur raciste et méprisant.

P. J-C.