À l’hôpital de Cadillac

08 Septembre 2021

Mardi 31 août, pendant plusieurs heures, à l’appel de la CGT, plusieurs dizaines de travailleurs de l’hôpital de Cadillac, en Gironde, se sont mobilisés pour dénoncer la situation à l’hôpital psychiatrique. Ils se sont rassemblés aux carrefours pour distribuer des tracts d’information aux passants.

Ils dénoncent la mise en place du passe sanitaire, les pressions et le chantage que subissent les salariés non encore vaccinés. Ils dénoncent aussi la politique du gouvernement, relayée par la direction, qui met en accusation les soignants et essaie de les diviser entre vaccinés et non-vaccinés. Si les hôpitaux sont débordés, c’est d’abord à cause de la politique d’austérité contre la santé de ce gouvernement et de ceux qui l’ont précédé, qui tous ont fermé des services, des lits et des postes.

Les travailleurs de Cadillac ont prévenu qu’il n’était pas question de laisser la direction s’attaquer à un collègue. Si on touche un soignant, on touche tous les soignants.