EPSM – Agglomération lilloise : la direction à l’offensive

08 Septembre 2021

Dans les Établissements publics de santé mentale de la région, la direction multiplie les attaques.

Récemment, des collègues ont été renvoyés chez eux en plein service de nuit au motif que leur passe sanitaire n’était pas à jour. Ne pouvant pas encore les mettre à pied avant le 15 septembre, la direction leur a demandé de puiser dans leurs congés et leurs RTT pour rester à la maison.

Mais cette intransigeance de la direction qui « ne fait que respecter la loi » est à géométrie variable. Des collègues en litige avec elle sont renvoyés chez eux alors que d’autres ne le sont pas... car il n’y a pas assez de bras pour faire fonctionner le service !

Selon certains cadres, les soignants sans passe doivent être écartés, car ils représentent un danger. Mais l’un d’eux au moins, à la suite de son renvoi, a été remplacé par un préparateur en pharmacie qui s’est retrouvé malgré lui à assister une infirmière !

Comment ne pas être enragé, quand on voit l’énergie dépensée dans les convocations, les contrôles de passe du personnel, les contrôles de contrôles, l’embauche de vigiles, tout cela alors que les moyens de faire tourner correctement l’hôpital pour soigner les usagers sont refusés.

Comme dans bien des entreprises, le passe sanitaire se révèle une arme de plus entre les mains des patrons et des directions pour s’en prendre aux salariés.

Correspondant LO