« Revenu d’engagement » : le gouvernement ne s’engage à rien

14 Juillet 2021

Lors de son allocution, Macron a annoncé la création à la rentrée d’un « revenu d’engagement » pour les jeunes sans emploi ni formation « fondé sur une logique de devoir et de droits ». D’après les fuites distillées au préalable dans les médias, il s’agirait peut-être de changer le nom de la « garantie jeune » et d’étendre le nombre des personnes susceptibles d’en bénéficier, sans qu’on puisse savoir précisément en quoi consisterait cette extension, puisque les plus de 25 ans ont droit au RSA comme tous les autres adultes. Cette « garantie jeunes », aujourd’hui touchée par 100 000 jeunes de 18 à 25 ans, a été créée en 2013 sous Hollande et permet à certains jeunes sans formation ni emploi de toucher l’équivalent du RSA pendant au plus un an et demi, après signature d’une convention avec la mission locale.

Certains jeunes adultes pourraient ainsi être mieux suivis, peut-on lire dans la presse. Encore faudrait-il embaucher en conséquence pour assurer cet accompagnement… et pour les accompagner vers quoi, si les emplois qui manquent ne sont pas créés ?

Sacha Kami