Territoriaux de Nanterre : le vol des congés ne passe toujours pas !

16 Juin 2021

Depuis le 3 mai, les agents territoriaux de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, ont engagé la lutte contre l’application par la mairie de la loi dite de transformation de la fonction publique.

Même si la mobilisation a connu des hauts et des bas, elle ne faiblit pas. Des assemblées générales du personnel se tiennent sur les jours de grève et tous les jours à 10 heures, sur le parvis de la mairie. Ceux qui veulent discuter du mouvement et de ses suites se réunissent.

Jeudi 3 juin, en plus des agents des parcs et jardins, du nettoyage et des médiathèques, beaucoup de salariés de la petite enfance étaient en grève et en manifestation. Le mouvement « Pas de bébés à la consigne ! » était représenté. Avec huit crèches totalement fermées et six partiellement, la mobilisation était réussie sur la ville. Dans la manifestation, on entendait : « Plus de bébés dans moins de mètres carrés avec moins de personnel, moins qualifié : c’est non ! »

Mercredi 9 juin, la quasi-totalité des centres de loisirs étaient fermés ainsi que les deux centres de santé municipaux. Là aussi, la manifestation dans les rues du centre-ville et le pique-nique sur le parvis suivi d’un moment festif ont contribué au maintien du moral de tous.

Les discussions se poursuivent sur l’attitude du maire et de la mairie (PS-PCF-Écolo-Citoyens). Voilà un élu qui dit combattre Macron et sa politique, mais qui a attendu d’être réélu pour annoncer l’application de la loi ! Cette politique, qui ne s’applique d’ailleurs pas qu’à Nanterre, touche toutes les villes et elle a pour commanditaires ceux qui imposent à l’État d’économiser sur les services publics, pour consacrer encore plus d’argent à une couche d’ultra-riches.

Autant dire que les territoriaux de Nanterre ne sont pas seuls dans leur combat.

Correspondant LO