La Poste - Dreuilhe - Lavelanet : une restructuration qui ne passe pas

16 Juin 2021

La majorité des 34 facteurs du centre de Dreuilhe, dans l’Ariège, sont en grève depuis le 25 mars contre une énième restructuration de leur centre.

Alors que tout le courrier ne peut pas être distribué car le volume est trop important, et malgré les heures supplémentaires qui sont habituelles, la direction veut encore aggraver les conditions de travail : les tournées devraient passer de 29 à 24, les 20 minutes de pause passeraient à 45 minutes environ, mais hors du temps de travail et seraient donc désormais non payées, etc.

La direction souffle le chaud et le froid. Elle semble accepter les revendications des grévistes mais pour mieux reculer à la rencontre suivante en affirmant que ce n’est pas ce qu’elle a dit. Cela ne démoralise pas les grévistes qui, avec SUD et la CGT, tiennent bon. Ils vont à la rencontre des usagers pour faire connaître leur mouvement mais aussi vers les facteurs d’autres centres qui ont déjà subi cette restructuration, et qui n’y arrivent pas.

Rentabiliser, faire des économies, aggraver les conditions de travail, on en a vérifié les conséquences désastreuses à l’occasion de la pandémie dans un autre service public, celui de l’hôpital. C’est aussi contre cette logique que les postiers se battent à juste titre.

Pour faire reculer la direction de La Poste qui s’en prend à eux centre après centre, c’est au niveau national qu’il faudra répondre. Et ceux de Dreuilhe montrent la voie.

Correspondant LO