SNCF : précarité meurtrière

28 Octobre 2020

Mercredi 21 octobre, en gare d’Épernay, un travailleur intérimaire chargé de la réfection d’une verrière surplombant les quais est mort électrocuté en déplaçant un échafaudage mobile qui a touché la caténaire de 25 000 volts.

Un de ses compagnons s’est grièvement brûlé en voulant lui porter secours.

On ne peut qu’être révolté par ces pratiques, que nous connaissons tous, d’envoyer des travailleurs non formés aux risques ferroviaires et électriques risquer leur vie et, parfois, la perdre !

Correspondant LO