Chômage : la hausse continue

02 Septembre 2020

Le nombre de chômeurs en catégorie A, c’est-à-dire sans aucune activité, a baissé de 174 000 en juillet, d’après les statistiques publiées le 26 août par le ministère du Travail (Dares). Mais aucun commentateur ne s’en est réjoui, tant ce chiffre est trompeur.

Il s’explique en grande partie par les radiations qui ont recommencé à Pôle emploi et ont été trois fois plus nombreuses en juillet qu’en juin. Par rapport au mois de février, avant la crise sanitaire, le nombre de chômeurs comptabilisés en catégorie A a bondi de près de 600 000 personnes. Les autres catégories ont également fortement augmenté. Mais, surtout, ces statistiques ne permettent plus du tout de donner même un pâle reflet de l’état réel de l’emploi, puisqu’elles n’incluent pas les travailleurs en chômage partiel.

Le chômage a donc fortement augmenté. Il s’aggravera encore dans les prochains mois, notamment quand les plans de suppressions d’emplois annoncés par les grands groupes seront mis en œuvre.

Les chiffres officiels, aujourd’hui encore plus qu’hier, servent avant tout à masquer la réa­lité du chômage, et non à la mettre en lumière.

Thomas Baumer