Urgences – Haute-Saône : une démolition criminelle

19 Août 2020

L’Agence régionale de santé et le groupement hospitalier départemental de Vesoul, qui gère aussi les sites de Luxeuil, Lure et Gray, ont décidé de suspendre le 13 juillet la deuxième ligne de Smur de Haute-Saône.

En cette période d’été où il n’y a plus que 14 médecins à temps plein pour assurer les services d’urgences, avec du personnel infirmier, ambulancier, etc. de toute façon lui aussi en sous-effectif chronique, cette suspension serait provisoire. Les pertes de chance sont-elles « provisoires » pour des patients en urgence vitale, qui ne peuvent plus être pris en charge le plus rapidement possible avec les moyens d’un Smur ?

De plus, sur Luxeuil, l’accueil des consultations d’urgence est complètement fermé depuis le début de l’épidémie de Covid, dans une zone de villages situés à 50 km de l’hôpital de Vesoul. Cet accueil n’est pas près de rouvrir, faute de personnel. Et à Lure, qui dépend aussi de Vesoul, les horaires ont été réduits le soir. Après 20 h 30, au lieu de minuit auparavant, on ne peut plus y être soigné.

En réalité, le gouvernement, qui ne veut pas embaucher dans les hôpitaux, ou si peu, continue des réorganisations-réductions-fermetures de services aussi indispensables que des Urgences opérationnelles partout 24 heures sur 24.

Correspondant LO