Faurecia – Méru : la direction mise au pas

18 Mars 2020

Le soir du lundi 16 mars, le fils d’une salariée de Faurecia, à Méru, est venu chercher sa mère grelottante de fièvre. Le lendemain matin, la direction a choisi de ne pas fermer l’usine, alors même que des cas de contamination étaient avérés. Elle a demandé à ceux qui ne pouvaient pas venir de prendre sur leurs congés ou leurs RTT. Surtout, pas touche aux milliards de profits de Faurecia. À croire que la direction était la seule de tout le pays à ne pas avoir écouté le discours de Macron la veille au soir, la seule à ne pas savoir que ses propres clients, Renault Flins ou PSA Poissy, ferment.

On ferme les bars, les restaurants, la plupart des commerces, mais une usine comme celle-ci devrait rester ouverte ? Les planches de bord que fabrique Faurecia sont-elles destinées à décorer ses bureaux ?

Devant la menace d’une grève, la direction a fini par reculer, mettant tout le monde en chômage technique dès mercredi 18 mars.

Correspondant LO