Paris : c’est notre manif !

04 Juillet 2018

À Paris, le 28 juin, un cortège dynamique de 600 cheminots de différents secteurs a pris la tête de la manifestation interprofessionnelle regroupant plusieurs milliers de personnes, scandant slogans et chansons de leur grève, derrière les banderoles de leurs ateliers et gares.

Mais à quelques centaines de mètres de la Place de la Bastille, quelques dizaines de manifestants « black blocs » ont, suivant leur mode opératoire, pénétré ce cortège. Une fois masqués et sans se soucier de l’opinion des manifestants, ils se sont placés en tête et ont cherché l’affrontement avec les CRS. Ceux-ci, sautant sur l’occasion, ont tenté de couper le cortège cheminot du restant du défilé, avec le risque de créer une nasse et de casser la manifestation.

Des cheminots ont alors déployé sur la largeur une banderole et demandé fermement aux manifestants cagoulés d’ôter leur masque et d’intégrer le cortège, ou bien de le quitter. Plusieurs ont choisi de retirer leur cagoule affirmant « être du côté des cheminots ». Cela a mis fin à l’incident et les grévistes ont pu se réapproprier leur manifestation et faire entendre jusqu’au bout leur colère et leur rejet des plans gouvernementaux.