L’armée embauche : pas de quoi se réjouir

31 Janvier 2018

Pour un jeune ou un chômeur, c’est galère de trouver un travail. Et pour cause : les patrons n’embauchent pas, si ce n’est pour des emplois précaires.

Il existe toutefois une exception : l’armée. À grands coups de publicité, elle annonce qu’en 2018 elle va recruter 25 000 jeunes au total. L’armée de terre recrutera 11 000 soldats, 1 400 sous-officiers et 2 600 officiers. L’armée de l’air proposera 3 000 postes et la Marine 3 500 matelots et officiers. À cela s’ajoutent 3 600 emplois civils à pourvoir au ministère de la Défense.

L’armée, qui est le quatrième employeur du pays, est sans doute celui qui embauche le plus. Mais ce simple constat en dit long sur ce système et cette organisation sociale où, pour gagner sa vie, il faut être prêt à aller la perdre et à menacer celle de pauvres gens aux quatre coins de la planète.

Pierre LAFFITTE