Legrand – Limoges : profits en hausse, salaires à la traîne

17 Août 2022

Benoît Coquart, le directeur général de Legrand, est satisfait et les actionnaires peuvent l’être aussi : sur le dernier semestre, la multinationale de l’équipement électrique affiche un chiffre d’affaires en hausse de 18,5 % et un bénéfice net en hausse, lui, de 13,9 %.

Cela dans un environnement « fortement inflationniste » qui a vu une flambée des prix « des matières premières, des composants, de l’énergie et des transports » !

Benoît Coquart qualifie cette croissance « d’atypique » car il s’agit « d’une petite croissance en volume » et d’une « forte croissance en prix ». Autrement dit, l’inflation a produit un effet d’aubaine pour Legrand : non seulement le groupe répercute les hausses mais il va bien au-delà ! Cela lui a permis de racheter deux éléphants du secteur : Emos, l’un des leaders des composants d’installations électriques en Europe, et Usystems, spécialiste des solutions de refroidissement pour les Data centers.

Tout va donc pour le mieux pour Legrand, mais pas pour les travailleurs. Ils ont dû obligatoirement prendre cet été tous les RTT et congés qu’ils avaient sacrifiés dans l ’année pour assurer la production. Et avec leurs salaires qui stagnent, ils ne peuvent pas, eux, répercuter la hausse du coût de la vie.

Correspondant LO