Frontex : l’Europe contre les migrants

18 Mai 2022

Après la démission du directeur exécutif de Frontex, Fabrice Legeri, France 2 a rappelé dans l’émission Complément d’enquête le rôle des États européens et comment le budget de leur agence européenne de surveillance des frontières est utilisé.

Les fonds investis dans ces opérations de répression de l’immigration sont considérables : entre 2005 et 2021, le budget de Frontex est passé de 6 à 544 millions d’euros par an. D’ici 2027, l’Europe va dépenser 23 milliards d’euros et Frontex embauchera 10 000 agents supplémentaires pour renforcer les polices détachées par chaque pays.

À cela s’ajoute ce que chaque État dépense pour construire des murs ou des clôtures. C’est même devenu un marché pour des entreprises de matériel de plus en plus perfectionné. Drones ou nouveau modèle d’hélicoptère d’Airbus, barbelés équipés de petits harpons en lames de rasoir, spécialité d’une société espagnole, nouvelles caméras thermiques, capables de repérer une présence jusqu’à 20 kilomètres de distance, vantées par une commerciale française : tout cela compose un marché très dynamique et profitable, selon les dires des industriels de la défense !

Le résultat de cette politique inhumaine se compte en milliers de noyés, de blessés graves voire de morts sur ces barbelés harpons, en milliers de femmes, d’hommes et d’enfants enfermés dans des camps, pourchassés sur les frontières mais qui, de toute façon, ne renonceront jamais à essayer de vivre loin de la misère et des conflits.

Sylvie MARÉCHAL