Macron en visite à la SPA : c’est tout bête !

06 Octobre 2021

En visite dans un refuge pour chiens et chats, Emmanuel Macron s’est fait l’avocat de l’entente cordiale entre chasseurs et défenseurs des animaux. « On n’avancera qu’en les réconciliant », a-t-il déclaré. Il s’est aussi vanté d’avoir fait équiper 50 abattoirs de caméras de vidéosurveillance, pour éviter les maltraitances dénoncées par les associations.

Il y a près d’un millier d’abattoirs en France, et depuis octobre 2018 une loi, prise à la suite de reportages dénonçant les maltraitances, préconise cette vidéosurveillance à titre expérimental.

Et voilà le résultat ! L’État a d’autre part versé en juillet dernier 125 millions d’euros pour moderniser ces abattoirs, évidement sans chercher à améliorer la situation de ceux qui y travaillent.

Chasseurs et défenseurs des animaux sont des électeurs que Macron aimerait bien voir se réconcilier, au moins autour d’un bulletin de vote pour lui à la présidentielle. Quant aux patrons des abattoirs, ce sont des capitalistes qu’il ne faut surtout pas brusquer.

D. M.