Transvilles – Valenciennes : une première mobilisation réussie

31 Mars 2021

Lundi 29 mars, près d’une centaine d’agents de Transvilles, société de transport en commun du Valenciennois succursale du groupe RATP, étaient en grève.

Les trams étaient à l’arrêt dans toute l’agglomération et le réseau de bus était fortement perturbé, malgré le dispositif mis en place par la direction.

Le 1 % d’augmentation annoncé par les dirigeants, dans le cadre des négociations annuelles obligatoires a été perçu par beaucoup comme une injure, après tous les efforts réalisés durant cette période de pandémie. Cela s’ajoute au mépris de la direction et au manque de moyens dénoncés depuis longtemps par les agents.

Cette mobilisation a fait tomber du lit la direction, qui est venue tôt le matin, accompagnée d’huissiers, pour scruter le piquet de grève. Plus de la moitié des grévistes étaient présents, accompagnés de collègues retraités et de proches venus soutenir le rassemblement. Pour une partie des grévistes, c’était une première. Quelques-uns sont allés s’adresser à des collègues non-grévistes afin d’expliquer leur mouvement, et plusieurs de ces derniers ont fait part de leur sympathie en partageant leur colère.

Le syndicat intercommunal en charge des transports tente désormais de gagner du temps. Il propose des réunions de discussion avec les syndicats, tout en refusant d’évoquer un retour sur le 1 % annoncé lors des NAO. Cette première journée de lutte réussie est le début d’un bras de fer : quelles que soient les modalités, Transvilles doit payer pour augmenter les salaires !

Correspondant LO