Hôtels de luxe : en plein essor

07 Août 2019

L’hôtel de luxe parisien Le Meurice propose cet été sa nouvelle suite de 620 m², dite penthouse, c’est-à-dire avec une terrasse et située au dernier étage, au-dessus du bruit de la ville, au prix de 25 000 euros la nuit.

En plus de la bibliothèque en or, cette suite dispose d’une immense salle de bain en marbre italien, qui permet, grâce aux grandes vitres qui en font le tour, de prendre son bain en ayant une vue panoramique sur Paris !

À Paris, onze établissements avec le titre de palace se font ainsi concurrence pour attirer la clientèle la plus fortunée.

Au Plaza Athénée, dans le 8e arrondissement, le prix de la suite royale se monte à 29 000 euros la nuit. Un autre palace parisien propose lui une suite à 32 000 euros la nuit... mais le prix comprend un repas préparé par un des grands chefs cuisiniers français. En quelques années, le nombre de chambres de luxe a quasiment doublé, passant de 1 100 à 1 900.

Mais cet univers des très riches est parfois rattrapé par la lutte des classes, même dans ces hôtels de luxe. Plusieurs palaces parisiens ont connu des grèves ces derniers mois, en particulier venant des femmes de ménage qui dénonçaient leurs salaires et leurs conditions de travail.

Le luxe et l’armement sont les marchés qui rapportent le plus aux actionnaires des grands groupes. Ce constat suffit à juger l’organisation sociale capitaliste.

Arnaud VAUTARD