Grand débat : un expert

13 Mars 2019

Au nombre des cinq personnalités nommées en janvier dernier pour veiller à l’indépendance du grand débat figure Jean-Paul Bailly, qui fut PDG de La Poste entre 2002 et 2013. Ses états de services à la tête de cette société sont éloquents.

Sous sa présidence, entre 60 000 et 70 000 emplois ont été supprimés à La Poste. 5 000 bureaux ont été fermés et remplacés par des points-relais chez des commerçants ou des agences communales. Enfin, La Poste a été transformée en société anonyme.

Aux gilets jaunes qui protestaient, entre autres, contre la disparition des services publics dans leur village, Macron a donné Bailly comme arbitre.