Diocèse de Nantes : stupéfiant ? Pas tant que ça

13 Mars 2019

Officiellement, le directeur diocésain de Loire-Atlantique vient d’être licencié pour des raisons professionnelles. En poste dans la région depuis 2017, ce haut responsable de l’enseignement catholique, qui chapeaute les 348 établissements privés sous contrat du département, était pourtant connu comme un bon père de famille, un catholique traditionaliste, ce qui ne l’empêchait pas d’organiser des soirées festives où circulait, entre autres, de la cocaïne. Il a par conséquent été mis en examen pour détention, offre, cession et acquisition de produits stupéfiants et placé sous contrôle judiciaire.

En voilà un à qui l’opium du peuple ne suffisait pas…