Taxe carbone : le Parti socialiste amnésique

21 Novembre 2018

Le Parti socialiste, par la voix de son premier secrétaire Olivier Faure, s’est déclaré solidaire du mouvement des gilets jaunes.

Pourtant, Macron et son gouvernement ne font que continuer ce que Hollande avait inauguré : c’est en 2014 que la taxe carbone sur les carburants avait été inventée, sous prétexte de lutte contre le réchauffement climatique. Hollande avait aussi changé la fiscalité sur les énergies domestiques, en faisant dépendre leur taxation du niveau de leurs émissions de carbone. Pour bien des familles populaires, cela s’était traduit par des dizaines d’euros de ponction supplémentaire.

Ces mesures fiscales prétendument écologiques n’avaient alors pas soulevé de contestation dans le Parti socialiste. Aujourd’hui, après sa déroute électorale, il n’est pas gêné de déclarer dans une résolution votée par sa direction le 13 novembre : « Au fond, l’arnaque peut se résumer en quelques mots : au prétexte de lutter contre le réchauffement climatique, le gouvernement prélève davantage de taxes sur l’ensemble des Français pour financer les cadeaux fait à quelques-uns. »

Par opportunisme, le Parti socialiste dénonce aujourd’hui les cadeaux fiscaux faits aux plus riches et au patronat, mais c’est ce qu’il a fait pendant quatre ans sous Hollande. Il espère que les travailleurs auront la mémoire courte. Mais il y a des choses qui ne s’oublient pas, et pas si vite !

Boris SAVIN