Gouvernement : Collomb prend le large

03 Octobre 2018

Après Hulot à l’Écologie et Flessel aux Sports, c’est au tour du Gérard Collomb de quitter le gouvernement. Depuis qu’il avait annoncé vouloir faire campagne pour le fauteuil de maire à Lyon, son avenir en tant que ministre de l’Intérieur était ouvertement discuté.

Voulant éviter que son gouvernement ne donne l’image d’un navire qui prend l’eau de toute part, Macron avait refusé une première fois cette démission, mais Collomb était visiblement décidé à partir… Parmi les commentateurs, certains expliquent qu’il n’aurait pas apprécié d’avoir été mis en cause au moment de l’affaire Benalla. D’autres qu’il avait de plus en plus de mal à supporter l’omniprésence du président, dont il avait critiqué publiquement le « manque d’humilité ». D’après la presse, Macron ne parlait plus à son ministre et l’ambiance était devenue glaciale.

Mais il est surtout probable que Col lomb, se voyant bien continuer une carrière politique encore quelques années, est bien conscient que l’impopularité croissante de Macron devient un handicap. Alors autant ne pas attendre davantage… D’autant que l’actuel maire de Lyon acceptant de démissionner, c’est tout naturellement que Collomb pourra retrouver son ancien siège à la tête de la ville sans même avoir besoin d’attendre les élections municipales.

Collomb avait été l’un des premiers politiciens à monter dans le train de Macron. En bon opportuniste, il a compris qu’il fallait être aussi un des premiers à le quitter. Ce n’est pas la girouette qui change, c’est le vent qui tourne…

Marc RÉMY