Prime embauche PME : ça fait cher du cadeau

24 Août 2016

Deux milliards d’euros sur trois ans, c’est ce que devrait dépenser l’État pour financer la prime à l’embauche pour les PME, lancée en janvier dernier et confirmée en juin par Hollande.

L’impact de cette prime temporaire de 500 euros par trimestre versée pendant deux ans aux PME de moins de 250 salariés qui embaucheraient, en CDI ou en CDD de plus de six mois, vient d’être évaluée dans une publication ministérielle, Trésor-Éco. Elle se traduirait peut-être, à terme, par la création de 60 000 emplois, soit, en gros, l’équivalent de deux mois moyens de suppressions d’emplois.

On est loin du million d’emplois qui auraient dû être créés avant la fin de 2016 grâce à cette mesure, à en croire Hollande en janvier. D’autant plus loin que, selon le ministère du Travail, un bon tiers des CDI et trois quarts des CDD de plus de six mois sont rompus la première année. La conclusion de l’étude est d’ailleurs que « la prime étant temporaire, l’impact sur le niveau d’emploi s’annulerait à l’horizon de cinq ans » après n’avoir eu quelque effet… qu’en 2017 !

Viviane LAFONT