Ils ne supportent pas vraiment le rouge

09 Mai 2012

Lors de la soirée électorale du 6 mai, des représentants de la droite se sont indignés de la présence de « nombreux drapeaux étrangers, y compris algériens », brandis lors du rassemblement de la Bastille fêtant la victoire de Hollande.

Le représentant du FN, lui, s'étranglait à l'idée qu'il y avait vu, horreur !, des drapeaux rouges. Quant à l'ex-ministre Nadine Morano, elle était « déçue de n'avoir vu que très peu de drapeaux bleu-blanc-rouge », ce qui selon elle était la préfiguration de ce que donnerait le droit de vote accordé aux étrangers.

Mais qu'ils se rassurent. Quand ils verront ces drapeaux rouges fleurir aux portails des usines en grève, ils auront vraiment des raisons de s'inquiéter.