À PSA – Borny

28 Septembre 2022

À l’usine de boîtes de vitesse de Borny, en banlieue de Metz, un débrayage d’une trentaine de travailleurs du montage s’est déroulé mardi 27 septembre à l’initiative de la CGT.

Les participants étaient contents de l’avoir fait, même si bien sûr c’est loin d’être suffisant. Ils en ont « gros sur la patate », pour la paye, pour les conditions de travail, pour l’avenir d’une usine qui se réduit comme peau de chagrin. L’annonce des 1 000 euros a déçu bien des travailleurs, alors que le groupe a fait huit milliards de profits en six mois.

Dans la soirée, entendre les médias reprendre en boucle la fable d’une prime de 1 400 euros a bien énervé tout le monde. D’ailleurs, les autres syndicats ont senti le vent : FO et la CFDT ont appelé à débrayer à leur tour une heure mercredi 28, débrayage auquel s’est jointe la CGT.

La prime sera mieux dans la poche des travailleurs que dans celle des actionnaires, mais c’est tous les mois qu’arrivent les factures à payer, c’est tous les mois que nos salaires doivent être augmentés.

Correspondant LO