Darmanin : l’arbitraire jusqu’au bout

27 Juillet 2022

Après l’agression de policiers mercredi 20 juillet à Lyon, un suspect a rapidement été arrêté et le ministre de l’Intérieur Darmanin s’est empressé de twitter qu’il serait expulsé puisqu’il n’a pas la nationalité française.

Cherchant à désamorcer la grogne des policiers et à afficher une posture de fermeté à destination de la fraction réactionnaire de l’opinion publique, Darmanin a cependant dégainé trop vite puisque le suspect a été mis hors de cause par le parquet. Fidèle à lui-même, Darmanin n’a ni corrigé son erreur ni publié d’excuses. Au contraire, il a confirmé que le non-suspect serait quand même expulsé en raison de son casier judiciaire. Et vive l’arbitraire !

Dans leur course à l’échalote avec l’extrême droite pour flatter les sentiments les plus réactionnaires et sécuritaires, Darmanin et le gouvernement n’ont décidément pas de limites.

Boris SAVIN