Air France-Maintenance – Orly : non aux heures sup’, des embauches et des augmentations !

15 Juin 2022

Dans les ateliers et les hangars de la Maintenance des avions à Air France – Orly, le sous-effectif est permanent. Déjà très important, il le sera encore plus durant l’été avec les congés qui arrivent.

C’est comme si une nouvelle dégradation des conditions de travail était déjà programmée. La direction le sait, et pour cause. Alors, pour faire passer la pilule, elle proposerait, selon ce que disent des membres de l’encadrement, de majorer les heures supplémentaires.

Cela prouve certes que les travailleurs sont indispensables et que sans eux les avions ne voleraient pas. Mais cela prouve aussi que, face au manque criant de bras, la direction ne veut savoir qu’une chose : les surexploiter encore plus, même quand ils n’en peuvent plus.

Ce genre de situation n’est pas propre à Air France. Dans le secteur du transport aérien, de nombreuses sociétés, compagnies ou autres, plutôt que d’embaucher, préfèrent annuler des vols faute de personnel.

C’est ce qui s’est produit récemment aux Pays-Bas, à Schiphol, l’aéroport d’Amsterdam, où ont eu lieu de véritables émeutes de passagers qui se retrouvaient coincés pendant des heures. Mais cela, sans que ceux qui dirigent l’aéroport aient ensuite pris quelque décision que ce soit pour améliorer vraiment la situation. La seule mesure concrète annoncée dans ce cas est que, durant la période estivale, les salaires du personnel seraient augmentés de 5,25 euros de l’heure pour tenter de lui faire avaler des conditions de travail qui seront encore plus épouvantables.

À Orly, à Roissy ou à Schiphol, comme dans tout le transport aérien, que ce soit dans les compagnies ou chez la myriade de prestataires de service des aéroports, ce sont des centaines de milliers de travailleurs qui font tout tourner. Sans eux, rien n’est possible. Alors, il est plus que temps d’imposer des embauches massives et des augmentations de salaire.

Correspondant LO