Moselle : pour guérir la fuite des soignants, augmenter tous les salaires

20 Octobre 2021

Un tiers des infirmiers qui sortent des écoles en Moselle vont travailler au Luxembourg, explique Le Républicain lorrain qui se demande « est-il possible de stopper l’hémorragie ? » à la veille du sommet gouvernemental franco-luxembourgeois.

La raison de cette immigration massive au Luxembourg ? Par exemple, au lieu d’une paye de 1 700 euros en France avec des week-ends et des nuits, une infirmière explique qu’elle a trouvé une place à 4 000 euros au Luxembourg avec des horaires fixes en semaine et une voiture de service. La solution serait donc simple : d’une part former bien plus de soignants – et les candidats ne manquent pas – d’autre part augmenter massivement les salaires, et pas seulement ceux des infirmières.

Si des dizaines de milliers de travailleurs passent tous les jours la frontière, avec les temps de transport et les bouchons qui vont avec, ce n’est pas par plaisir mais pour gagner de quoi faire vivre leur famille. L’augmentation des salaires est une nécessité, tout comme leur indexation sur la hausse des prix qui sont en train d’exploser.

Tout cela voudrait dire consacrer davantage de moyens à la santé… tout à rebours de ce que fait le gouvernements français qui ne s’occupe que de la santé des profits capitalistes.

Correspondant LO