Aperam – Gueugnon : débrayages dans l’usine

11 Mai 2021

Les 740 employés de l’usine Aperam, filiale d’ArcelorMittal, à Gueugnon en Saône-et-Loire, fabriquent des bobines de tôle d’acier inoxydable.

Depuis le 5 mars, les syndicats CGT et CFDT de l’usine organisent des débrayages pour protester contre la suppression de 110 emplois et, chaque semaine depuis le 22 mars, un des quatre ateliers de l’usine débraye deux heures par jour. Dans chaque atelier, les débrayages sont suivis par presque toutes les équipes.

Aperam a annoncé fin 2020 un plan de réorganisation de la production dans ses usines : un tiers de la production de l’usine de Gueugnon doit partir à l’usine belge de Genk, et une partie de la production de l’usine de Pont-de-Roide dans le Doubs devrait être déplacée à Gueugnon, ce qui permettrait au passage de supprimer des postes aussi bien à Pont-de-Roide (70 sur 220) qu’à Gueugnon (110 sur 740).

Ce n’est pas un manque de rentabilité qui pousse le patron à cette réorganisation : entre 2011 et 2019, le bénéfice d’Aperam a permis d’éponger un milliard d’euros de dette d’ArcelorMittal.

Correspondant LO