Prêt-à-porter ou prêt à réprimer ?

17 Mars 2021

Le quotidien britannique The Guardian signale que la direction de l’entreprise Gy Sen, de Rangoon, sous-traitant de l’enseigne Primark, a tenté d’empêcher ses mille ouvriers de manifester, le 18 février, les enfermant dans l’usine pendant plusieurs heures. Et, dernièrement, 135 ouvriers de l’usine de confection travaillant pour Lidl ont été licenciés pour fait de grève. De nombreux militants syndicaux, dénoncés par leur patron et pourchassés par la police, ne rentrent plus chez eux.

Si la dictature birmane a du sang ouvrier sur les mains, ses commanditaires ont leur siège à Paris, Londres ou New York.

C. B.