Lutte ouvrière sera présente

17 Mars 2021

Les 13 et 20 juin prochains, pour les élections régionales, Lutte ouvrière présentera des listes dans douze régions métropolitaines – c’est-à-dire toutes, sauf la Corse – et à l’île de La Réunion.

Pour les grands partis, les régions, qui brassent maintenant plusieurs milliards d’euros, sont des enjeux importants en termes de pouvoir, de carrières, de relations avec la bourgeoisie locale aussi. Les régions sont notamment chargées du « développement économique », autrement dit des subventions publiques aux entreprises privées. Plusieurs dirigeants politiques espèrent faire de leur élection une rampe de lancement pour l’élection présidentielle, à l’instar de Valérie Pécresse, Xavier Bertrand et Laurent Wauquiez à droite. Les partis de gauche et le RN cherchent aussi à se placer pour la suite.

En tant que communistes révolutionnaires, ces élections seront pour nous l’occasion d’exprimer nos idées, de « faire entendre le camp des travailleurs », pour reprendre l’intitulé de nos listes, et de permettre à celles et ceux qui s’en revendiquent de se compter. Tout au long de la crise sanitaire qui a débuté il y a un an, le gouvernement a fait la démonstration de son incurie. Au-delà de celle-ci, l’économie capitaliste a montré que, malgré les prouesses des scientifiques, elle ne pouvait répondre aux défis posés par le Covid-19. Après des décennies de coupes budgétaires, les services hospitaliers ont été débordés par l’afflux de patients, et le personnel n’avait même pas les moyens de s’équiper, même les masques manquaient. Maintenant, cela se manifeste par l’insuffisance de la production de vaccins par les laboratoires pharmaceutiques… et toujours par les limites des hôpitaux. Le marché, la loi du profit et la gestion capitaliste sont des obstacles à la lutte contre cette pandémie. Ils font de celle-ci un accélérateur de la crise économique avec le chômage de masse qui en découle. C’est ce que dénonceront les listes présentées par Lutte ouvrière.

Michel BONDELET