Hop ! : Air France sabre dans les effectifs

12 Août 2020

Le plan imposé par Air France à sa filiale courts et moyens courriers Hop ! prévoit la suppression de la moitié des emplois sur les 2 420 postes en équivalent temps plein.

D’ores et déjà, la fermeture du site d’entretien des jets régionaux de Morlaix, qui emploie 276 salariés, est envisagée. D’autres ateliers, à Lille, sont eux aussi menacés.

La direction d’Air France veut réduire de 40 % ses vols nationaux, dont les comptes plomberaient selon elle les résultats financiers de l’entreprise. Elle parle d’une perte de 200 millions, dont 80 millions sont attribués à Hop !

Mais, mauvais résultats financiers ou non, il n’y a aucune raison que plus de 1 000 travailleurs soient privés d’emplois chez Hop ! Certes, le gouvernement impose de supprimer les liaisons aériennes desservies en moins de deux heures et demie par le TGV. Mais, en compensation, il a versé à Air France sept milliards d’euros. Cela devrait servir à maintenir les postes de travail, à Hop ! comme à Air France.

Depuis plusieurs semaines, des salariés de Hop ! se mobilisent et manifestent pour garder leur emploi. C’est la seule voie possible, surtout s’ils trouvent le chemin d’une lutte commune avec les autres salariés menacés à Air France et dans toutes ses filiales.

Catherine OLIVIER