Tourisme : saisonniers sans revenu

19 Mai 2020

Le confinement et sa levée encore partielle ont de lourdes conséquences pour tous ceux qui parvenaient à vivre en travaillant pendant la saison touristique. 90 % des travailleurs saisonniers ont vu leur contrat ajourné ou annulé.

Dans une région comme la Nouvelle-Aquitaine, ces emplois représentent environ 150 000 personnes. Personne ne sait quand les cafés et les restaurants pourront rouvrir, quels spectacles auront lieu et dans quelles conditions, quelle pourra être la capacité d’accueil des campings, s’ils seront ouverts… Toutes ces incertitudes conduisent les patrons de ces secteurs ou les employeurs publics à réduire leurs projets de recrutement.

En plus de cette situation, déjà catastrophique, un certain nombre de ces salariés n’auront plus droit à une indemnisation chômage puisque le gouvernement exige, depuis le mois de novembre 2019, six mois de travail sur les 24 derniers pour pouvoir ouvrir des droits. Ces travailleurs ne sont pas responsables de la propagation du virus, ils n’ont pas à en faire les frais, d’autant que la crise qu’elle a provoquée n’est pas une fatalité mais une conséquence de la politique présente et passée des gouvernements, de leur imprévoyance et de l’état d’impréparation dans lequel ils ont laissé les services de santé.

Inès Rabah