40 dans la rue, c’est interdit, mais 400 dans une usine, c’est bien ?

19 Mai 2020

Une quarantaine de manifestants se sont retrouvés colonne Merten à Metz le 11 mai pour « exprimer la gratitude aux personnels de première ligne ». C’était à l’appel des Gilets jaunes et de militants politiques et syndicaux.

Leur identité a été relevée et ils devraient recevoir chacun un PV de 135 euros. Selon la police nationale, « ces personnes se mettent en danger et mettent en danger les personnels tenus dencadrer et de disperser ce type de regroupement ».

On attend avec impatience l’intervention des CRS contre les patrons qui ouvrent les usines où s’entassent des centaines de travailleurs sans les mesures de sécurité nécessaires…

Correspondant LO