Technicentre du Landy : fiers du mouvement

20 Novembre 2019

Aux ateliers SNCF du Landy, après deux semaines de débrayages et de grève, l’assemblée de 150 cheminots réunie vendredi 15 novembre a suspendu le mouvement.

Les cheminots ont repris le travail la tête haute, fiers de ce mouvement où les grévistes des différents secteurs se réunissaient pour discuter et prendre des décisions.

Pour l’essentiel, la direction a augmenté ou créé des primes, requalifié des postes et annoncé 49 embauches supplémentaires. Même si on est loin du compte, le sentiment des grévistes est que, sans leur mouvement, il n’y aurait rien eu. Mais ils ont aussi conscience que la direction prépare de nouvelles attaques. D’ailleurs, à la réunion nationale du matériel, le 14 novembre, la direction n’a rien lâché sur les salaires mais elle a annoncé l’augmentation des primes… pour les nuits. En somme, comme disent des grévistes, pour la direction c’est « Pour gagner plus, faites plus de nuits ! » Elle espère sans doute faire accepter de nouveaux roulements qui dégradent encore les conditions de vie et la santé des ouvriers. Mais c’est loin d’être gagné !

Le 15 novembre, les cheminots se sont séparés en se fixant comme objectif de se retrouver prochainement pour faire le point et nombre d’entre eux ont d’ores et déjà annoncé qu’ils seront en grève le 5 décembre.

Correspondant LO