Grand débat : la machine à Macron

20 Février 2019

Les mairies avaient jusqu’au 22 février pour faire remonter les quelque 9 000 cahiers de doléances issus du grand débat lancé par Macron.

Si l’on y ajoute les 200 000 participations individuelles se rapportant à tous les problèmes posés par les gilets jaunes, cela fait une masse de réponses à trier, classer, analyser et ensuite synthétiser.

Le gouvernement a choisi l’institut de sondage OpinionWay qui, s’appuyant sur l’intelligence artificielle, se dit capable d’effectuer ce travail en un temps record. Mais ensuite, quelles conclusions émergeront de ce grand débat ?

Outre que les problèmes cruciaux des bas salaires, du chômage et du pouvoir d’achat insuffisant pour boucler le mois ne font pas partie des thèmes choisis par le gouvernement, on peut déjà avoir un aperçu des réponses. En même temps que le gouvernement annonçait qu’il allait supprimer encore plus d’emplois de fonctionnaires, il se justifiait en disant que c’était une des revendications des gilets jaunes ! Il y a fort à parier que le résultat de ce grand débat sera de la même eau : en grattant bien, le gouvernement trouvera dans ces cahiers des propositions allant dans le sens de la politique qu’il mène. Et s’il ne les trouve pas, quoi de plus facile que de tordre les réponses pour qu’elles correspondent aux attentes des Macron et Cie, les zélés serviteurs des riches et des gros capitalistes ? Puisqu’on vous dit que l’intelligence artificielle peut faire des miracles !

Marianne LAMIRAL