Kiné respi

13 Février 2019

Par manque de kinés sur l’hôpital, les services du bâtiment Babinski n’ont pas de kiné attitré. Conclusion : il faut, en plus de nos services, s’occuper des patients qui en ont besoin dans ce bâtiment.

La direction a du mal à recruter des kinés ? Qu’elle diminue le temps de travail, qu’elle double le salaire, et elle verra son problème vite résolu.

Hôpital Tenon – Paris