Usine d’Arc : trois débrayages

17 Octobre 2018

Jeudi 4, lundi 8 et jeudi 11 octobre, à chaque date, entre 70 et 100 salariés de l’usine d’Arc, à Arques dans le Pas-de-Calais, ont débrayé à l’appel des syndicats SUD et FO, et se sont rassemblés à l’entrée de l’usine. Depuis des années, les conditions de travail se dégradent : accélération des cadences, postes supplémentaires imposés, bruit, vapeurs de toutes sortes, poussière, pressions de l’encadrement. Ces derniers mois, après avoir été exploités pendant des années, plusieurs dizaines de salariés en invalidité ont été licenciés. La précarité est la règle dans cette entreprise où 1 000 salariés sur 5 500 sont intérimaires ou en contrat.

À cela s’ajoute que les actionnaires, les anciens comme les nouveaux, font planer le doute sur la viabilité de l’usine.

Alors les salariés qui ont tenu à dire qu’ils en ont assez ont eu raison. Ils ont peut-être été minoritaires mais ils montrent le chemin à suivre. Ce n’est qu’un début, le combat continue…

Correspondant LO