Merck - Éragny-sur-Epte (Oise) : en lutte contre 247 licenciements

20 Janvier 2012

Les salariés du site de Merck d'Éragny-sur-Epte , tout près de Gisors, sont en grève à 80 % depuis le début du mois de janvier. Ils se battent contre les 247 licenciements programmés, pour maintenir leurs emplois et, en tout cas, pour obtenir des compensations correctes.

En 2010, Merck a absorbé le groupe Schering Plough, propriétaire de l'usine d'Eragny, et a immédiatement entamé un plan de restructuration prévoyant près de mille suppressions d'emplois. Depuis ce rachat, le site d'Éragny est sur la sellette. La direction de Merck faisait miroiter un éventuel repreneur mais, juste avant les fêtes de Noël, cette fausse promesse s'est évanouie.

Merck est pourtant un géant pharmaceutique qui a réalisé 12 milliards de dollars de bénéfices et qui annonce pour 2011 des profits encore en hausse. Ce groupe florissant veut se débarrasser de ces salariés.Le maintien de leurs emplois ne représenterait qu'une toute petite partie des 5 milliards de dividendes servis aux actionnaires de Merck !

Alors, de quel droit un tel groupe pourrait-il se permettre de jeter 247 personnes à la rue, entraînant des conséquences dramatiques pour la région de Gisors ?

Correspondant LO