Palestine : Salah Hamouri expulsé

21 Décembre 2022

L’avocat franco-palestinien Salah Hamouri, emprisonné arbitrairement par la justice israélienne, a finalement été expulsé vers la France contre son gré et a atterri à Paris dimanche 18 décembre.

C’est l’épilogue, peut-être provisoire, d’une persécution qui a duré dix-sept ans. En 2005, alors étudiant, il est inculpé en Israël pour ses liens avec le Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP). En 2008, après trois ans de détention administrative, procédure permettant aux autorités israéliennes d’incarcérer une personne sans donner de justification, il accepte de plaider coupable pour éviter quatorze ans de prison. Il est condamné à en faire sept mais ce « plaider coupable » sert de « preuve » pour les autorités israéliennes. Il sort de prison en 2011 dans le cadre de l’échange de 550 prisonniers palestiniens contre un seul soldat israélien.

En janvier 2016, son épouse enceinte est expulsée vers la France avec interdiction de revenir en Israël. En 2017, il est à nouveau placé en détention administrative, libéré en 2018, puis emprisonné à nouveau en mars 2022.

Ces multiples détentions arbitraires, sur lesquelles l’État français soucieux de bonnes relations avec Israël est resté muet, ont été dénoncées par l’ONU comme « illégales et sadiques » sans que cela change grand-chose à sa situation. Et ce sort est celui qu’Israël fait subir à bien des Palestiniens.

Si Salah Hamouri a retrouvé sa famille, il ne digère pas d’avoir été éloigné de la Palestine où il souhaite vivre, victime cette fois encore de l’arbitraire de l’État israélien subit par tous les Palestiniens.

Jacques FONTENOY