Logements : trop rares, trop chers

15 Juillet 2020

L’organisme paritaire Action Logement, ex-1 % Logement, a mis en place, dans le cadre de la crise sanitaire, une aide à la prévention des loyers ou crédits immobiliers impayés.

Cette aide de 150 euros pendant deux mois maximum est réservée aux salariés du secteur privé et du régime agricole, « ayant subi une baisse de revenu d’au moins 15 % en raison de mesures de chômage partiel, d’un arrêt de travail pour garde d’enfant, ou de la perte de son emploi », ou aux chômeurs. Leur salaire ne doit pas dépasser 1,5 smic.

Dès le premier jour, pas moins de 11 000 dossiers ont été déposés sur Internet.

S’il fallait une preuve que les loyers sont bien trop chers par rapport à des salaires bien trop bas et qu’il y a trop peu de logements sociaux, elle est là.

V. L.