Arrêts maladie : travailler, c’est trop dur…

04 Septembre 2019

Les travailleurs s’absentent de plus en plus souvent et de plus en plus longtemps de leur lieu de travail, comme le montrent deux études récentes.

Les arrêts maladie ont augmenté de près de 15 % en cinq ans. La moyenne par salarié testé est de 18,6 jours par an en 2018. Sans surprise, les femmes, les travailleurs les plus âgés, les non-cadres, les plus précaires s’arrêtent davantage. Quant aux arrêts de longue durée, ils ont crû de 10 % en un an et concernent de plus en plus les moins de 40 ans, surtout les travailleurs victimes de troubles musculosquelettiques sur des postes durs.

Chaque jour, quatre ou cinq travailleurs sur cent s’arrêtent en maladie, à cause de la pénibilité. Embaucher pour diminuer celle-ci est contraire à la morale patronale, celle du profit maximum. La preuve, six patrons sur dix ne remplacent pas les salariés absents suite à un accident du travail ou à une maladie professionnelle.

V.L.