Intermarché – Hérault : une initiative de patron

29 Août 2018

Le directeur d’un Intermarché de Villemagne-l’Argentière dans l’Hérault voulait lancer un référendum parmi ses salariés pour qu’ils renoncent à l’avenir à prendre leurs congés l’été, afin de « faire progresser l’entreprise ».

L’affaire ayant fuité, la direction du groupe a fini par désavouer l’initiative, mais en invoquant seulement la façon dont le référendum devait être organisé, en particulier le non-respect des règles de confidentialité. Les pressions patronales qui s’exercent sur les salariés pour qu’ils renoncent à leurs congés d’été sont monnaie courante dans toutes les entreprises, et en particulier dans la distribution. Et rien dans la loi ne les en empêche. Cela, la direction du groupe ne le condamne pas, bien au contraire. Sans parler du fait qu’Intermarché, comme tous les grands groupes de ce secteur, n’hésite pas à imposer le travail du dimanche ou encore l’augmentation de l’amplitude des horaires de travail. Les travailleurs devraient être totalement flexibles pour faire progresser… les profits de l’entreprise.

Ce n’est donc que parce que l’affaire a fait grand bruit que la direction d’Intermarché a dû réagir. Ce qui finalement a aidé les salariés du magasin, qui n’avaient nullement envie d’accepter de sacrifier leurs congés d’été.

Reste que le fait même que ce directeur ait pu prendre une telle initiative est bien significatif d’une période où les patrons se croient tout permis.

Aline RETESSE