Busy Bee – Roissy : l’abeille et les bourdons

29 Août 2018

À l’aéroport de Roissy, une agence d’intérim fournit du personnel au groupe 3S (bagagistes, agents de piste…).

Cette agence, nommée Busy Bee, n’a pas payé les salaires de juillet à plusieurs dizaines de salariés. Et le comble, c’est qu’elle est installée dans l’immeuble du Dôme, à côté du bureau du préfet et de l’inspection du travail. Il semble que cela concerne tous les salariés de l’agence de Roissy, et ce n’est pas la première fois qu’ils doivent courir après les heures impayées.

Les salariés venant les uns après les autres à l’agence, ceux qui réclamaient le plus fort ont eu des avances, mais sans bulletin de paye. Depuis, pour éviter peut-être que cela s’échauffe trop, l’agence a fermé et ne reçoit plus personne. Le directeur aurait tout laissé en plan pour partir en congés ! Le siège de la société à Laval ne fournit que des explications vaseuses : « un problème informatique, tout doit rentrer dans l’ordre dès lundi »… sauf que cela fait plus de trois lundis que les salariés entendent la même chanson sans avoir leur salaire !

Quant au donneur d’ordres, le groupe 3S, ce n’est pas mieux. Il s’agit pourtant d’une grosse société de Roissy, l’ancien groupe Alyzia qui était une filiale d’ADP (aéroports de Paris). Busy Bee travaille pour l’essentiel avec eux et ils ne peuvent pas jouer la surprise alors qu’ils voient défiler ces intérimaires disant qu’ils n’ont pas été payés.

« Busy Bee », cela signifie l’abeille travailleuse. Avec ces patrons qui prennent tout le miel, il y a de quoi avoir le bourdon… à moins de se regrouper pour attaquer en essaim !

Correspondant LO