Angers : campagne anti-VIH censurée

30 Novembre 2016

Le lundi 21 novembre, le maire LR d’Angers, Christophe Béchu, a fait retirer par l’afficheur JC Decaux des affiches de prévention anti-VIH.

Selon Béchu, ces images seraient choquantes, surtout aux abords des écoles et sur le parcours des bus scolaires. Connu pour son soutien à Juppé, dont il était pendant la campagne de la primaire l’un des porte-parole, il a visiblement décidé de rivaliser avec les partisans de Fillon sur le terrain de la pudibonderie et de l’homophobie. Sa décision a été approuvée par 100 % de ses adjoints, dont certains se sont déjà fait remarquer par leur refus de célébrer des mariages homosexuels, et qui tous partagent l’envie de plaire à l’électorat réactionnaire du centre-ville.

Le « coup » de Béchu lui permettra-t-il de faire le plein des voix à droite et d’en arracher quelques-unes à l’extrême droite lors des prochaines élections, municipales ou autres ? Toujours est-il que son message est clair : la prévention contre la transmission du VIH n’a pas sa place sur les murs d’Angers.

Heureusement, le rassemblement contre la censure exercée par Béchu a réuni des centaines de personnes, unies par le dégoût vis-à-vis des préjugés sur lesquels les politiciens de son acabit sont prêts à surfer, et qu’ils sont prêts à alimenter pour promouvoir leur petite carrière.

Correspondant LO