Aberration écologique

07 Février 2024

Alors que l’atelier Vanille ferme à Saint-Fons, un autre atelier de l’usine produit du catéchol, une des matières premières nécessaires pour fabriquer la vanilline. La production va y être poussée à son maximum, pour expédier du catéchol à l’usine américaine. En effet, à Bâton Rouge, c’est le contraire : l’atelier Vanille reste ouvert et l’atelier qui produit le catéchol est « mis sous cocon ». Au lieu de traverser l’usine, le catéchol va donc traverser l’océan Atlantique par bateau… et la vanilline pour l’Europe refera le voyage dans l’autre sens !