Stellantis Poissy : deux débrayages, deux succès

31 Janvier 2024

À l’usine de Poissy, dans les Yvelines, à la suite du débrayage de plus d’une centaine d’ouvriers du Montage le 15 janvier, la direction avait cédé en accordant trois semaines de congés continues l’été prochain.

Mais elle voulait toujours imposer aux travailleurs du secteur de l’Emboutissage de ne prendre que deux semaines de congés sous le prétexte qu’ils devaient produire pour des usines qui, elles ne fermaient que deux semaines en août.

Lundi 29, les travailleurs des équipes du matin et de l’après midi de l’Emboutissage ont débrayé pour obtenir l’égalité de traitement avec le reste de l’usine : au moins trois semaines de congés. Le débrayage a rassemblé la quasi-totalité des travailleurs du secteur et les grévistes se sont expliqués directement avec des représentants de la direction, obligés de venir les rencontrer.

A priori, les travailleurs ont eu gain de cause : la direction s’est engagée à chercher des volontaires dans toute l’usine pour assurer la production. Les ouvriers, eux, avaient proposé de prendre les directeurs et les syndicalistes signataires des accords comme volontaires… C’est un deuxième succès à mettre à l’actif des ouvriers qui se sont mobilisés.

Reste une dernière bataille : celle d’imposer à la direction de laisser la quatrième semaine de congés à la libre disposition des salariés.

Correspondant LO