Lycée Vinci – Calais : mobilisation contre les suppressions de postes

31 Janvier 2024

Comme chaque année en janvier, les établissements scolaires ont reçu leurs dotations horaires, qui déterminent leurs moyens, pour la rentrée prochaine.

L’académie de Lille, une fois de plus, est en tête des suppressions : 1 204 postes ont été supprimés dans les collèges et lycées depuis 2018, et ça continue ! Le lycée Vinci de Calais, situé dans le quartier populaire du Beaumarais, est particulièrement touché : quatorze postes ont été supprimés depuis cinq ans, et six autres suppressions sont prévues pour la rentrée 2024.

Suite à cette annonce, les enseignants ont voté la grève pour la journée du mardi 23 janvier. Ce même jour, 60 enseignants en colère se sont rassemblés devant le lycée. Ils se sont ensuite réunis pour décider des suites de leur mouvement : participation à la grève et à la manifestation du 1er février, et organisation d’un cortège du lycée.

Ces baisses drastiques de moyens dans l’éducation dégradent les conditions de travail des enseignants et les conditions d’études des élèves : des classes chargées, quasiment pas de cours en groupes. En plus, le rectorat ne prévoit que dix places pour la deuxième année de BTS Maintenance, alors qu’ils sont actuellement dix-huit étudiants en première année et qu’ils ne souhaitent pas arrêter leur formation !

Le rectorat argue que le lycée a de moins en moins d’élèves. Et alors ? Cela pourrait permettre de travailler dans de meilleures conditions. Les enseignants ont raison de ne pas se laisser faire et de se mobiliser pour défendre leurs conditions de travail !

Correspondant LO