Groupe Stellantis (ex PSA) : l’attaque contre les congés payés ne passe pas !

31 Janvier 2024

Pour les congés 2024, à défaut de pouvoir supprimer des jours congés payés, la direction du groupe a décidé d’en prendre le contrôle en essayant de positionner les semaines en fonction de ses besoins.

Elle veut réduire à deux semaines consécutives les congés d’été (au lieu de trois ou quatre habituellement) et à positionner de force la 4e semaine en automne ou en décembre à la place d’éventuelles périodes de chômage.

L’enjeu pour la direction est d’ordre financier et politique : remplacer d’éventuelles semaines de chômage par le positionnement de semaines de congés payés et faire la démonstration que les congés payés ne sont plus la propriété des travailleurs mais la sienne.

Mais dans certaines usines, les travailleurs ne se sont pas laissé faire et ont même réussi par la mobilisation à faire reculer la direction.