Macron contre les chômeurs

24 Janvier 2024

Mercredi 17 janvier, Macron s’est fendu d’un discours au sommet de Davos, dans lequel il a décliné quelques annonces faites lors de sa conférence de presse de la veille.

Devant le gratin des possédants et de leurs serviteurs, il a promis notamment « d’ouvrir un deuxième temps dans notre réforme du marché du travail, en durcissant les règles de l’Assurance chômage ». Cette intensification des attaques vise en particulier à couper l’indemnisation pour les chômeurs qui refuseraient des offres d’emploi. Ces derniers seraient donc poussés à accepter n’importe quel salaire, n’importe quelles conditions de travail, sous la menace de se retrouver sans ressources.

Ce nouveau tour de vis s’ajoutera aux précédents : allongement de la durée de travail pour ouvrir les droits au chômage, nouveau mode de calcul, à la baisse bien sûr, des indemnités… Les contraintes sur les chômeurs ne cessent de se multiplier depuis des années, et la situation des classes laborieuses se dégrade parallèlement.

En bon serviteur du grand patronat, Macron fait peser les contraintes sur les travailleurs, afin de les alléger pour les capitalistes.

Camille PAGLIERI