CHU de Dijon : après le suicide d’une patiente

17 Janvier 2024

Le 31 décembre, une jeune patiente s’est défenestrée au CHU de Dijon. Malgré l’intervention des secours et son rapide transfert en réanimation, elle est finalement décédée des suites de ses blessures.

Tous les collègues qui ont assisté au drame ou participé à sa prise en charge sont évidemment très choqués. Rien n’a filtré de ce drame publiquement, ni dans la presse, ni même par une communication interne de la direction. Ce qui est une façon de dire : tous coupables !

Quel que soit le degré de responsabilité de l’hôpital, la solution la plus claire et la plus crédible pour tous serait la transparence. Quelles que soient les conclusions de l’enquête interne, l’hôpital ne peut évidemment pas être tenu pour entièrement responsable, puisque cela reste un choix individuel et délibéré de la part de cette patiente.

Il est très difficile d’empêcher quelqu’un de déterminé de mettre fin à ses jours, même en milieu hospitalier. C’est pourquoi en parler clairement aurait permis à tout le personnel de s’y retrouver sans se sentir coupable.

Correspondant LO